Liens de partage

Odyssy 2ème édition : les enjeux de l'eau de la Garonne, des sources à l’océan

116

36 jeunes volontaires européens sont partis à la découverte des enjeux de l’eau en parcourant la Garonne de sa source en Espagne jusqu’à l’océan Atlantique.
Sur terre et sur l’eau, ils ont observé la richesse de notre territoire, de ses milieux aquatiques et identifié les bonnes pratiques des acteurs pour préserver la ressource en eau face au changement climatique.

amabssadeurs Odyssy - émicycle Mairie de Bordeaux

5 jours pour comprendre les enjeux de l’eau sur le territoire, à la rencontre de celles et ceux qui œuvrent pour l’eau

Vidéo « Odyssy 2022 : Guillaume Choisy directeur agence de l'eau Adour-Garonne »

PREMIER JOUR : EN ROUTE VERS LES SOURCES DE LA GARONNE

Solidarité amont-aval / eaux souterraines / eau disponible  

L'eau est un bien commun, les cours d'eau n'ont pas de frontière, ainsi la Garonne, fleuve emblématique du grand Sud-Ouest prend sa source de l'autre côté des Pyrénées : dans le val d’Aran en Espagne. C’est à cet endroit, plus précisément dans la vallée de l’Era Artiga de Lin, que nos jeunes explorateurs ont découvert : les Uelhs deth Joèu.

13% de l’eau de la Garonne provient du système karstique de cette source nous explique Antoni Freixes Perich - Dr. en Sciences de la Terre.

En France, les aquifères karstiques couvrent 35% du territoire et constituent souvent d'importants réservoirs d'eau souterrains.  

L’occasion de rappeler l’enjeu majeur sur le bassin Adour-Garonne, avec un déficit en eau actuellement de 250 Millions de m3 et une prévision de 1,2 Milliard de déficit en 2050.  

Voir le détail et les médias de la journée

DEUXIÈME JOUR : À LA DÉCOUVERTE DE LA GARONNE MONTAGNARDE  

Énergie renouvelable / soutien d'étiage / coopération transfrontalière de gestion de l'eau / qualité de l'eau / protection des captages d'eau potable  

C’est depuis Vielha, en Espagne, que nos jeunes explorateurs ont embarqué sur l’eau en direction du Plan d’Arem, premier barrage hydroélectrique de la Garonne côté Français. C’est d’ailleurs une des visites qui a le plus marqué nos aventuriers. Avec son réservoir de 350 000 m3 d’eau  et un débit de 34 m3 seconde, le soutien d’étiage est assuré et le territoire du Comminges est devenu exportateur d’électricité.

Autre point d’importance relevé par nos jeunes explorateurs, notamment à l’occasion de la visite de la Maison de la Garonne avec le Sméag : la nécessité de développer la coopération transfrontalière sur la gestion de l’eau dans une logique amont/aval.

Sur ce territoire du piémont de la Garonne, le fleuve participe pleinement aux usages économiques. Mais la ressource est à préserver, c’est d’ailleurs le choix d’Emilien de la ferme Saint Just qui est passé d’une exploitation agricole conventionnelle à une exploitation biologique pour limiter les intrants dans le sol et diminuer ainsi les pollutions diffuses néfastes pour les milieux et les captages d'eau potable.  

Voir le détail et les médias de la journée

TROISIÈME JOUR : LA GESTION DE LA RESSOURCE SOUS DIFFÉRENTES FORMES  

Qualité de l'eau - traitement pollution domestique / partage de l'eau selon les usages / gestion quantitative et agriculture / préservation des milieux et de la biodiversité - protection de la ressource - Solutions fondées sur la Nature / éducation à l'eau et sensibilisation

Pour cette journée riche en découvertes, les jeunes explorateurs se sont séparés en petits groupes afin d’assurer toutes les visites prévues au programme.

Pour traiter les eaux usées : direction la STEU (Station de Traitement des Eaux Usées) de Carbonne-Marquefave où ils ont pu apprendre le fonctionnement d’une station d’épuration pour dépolluer les rejets domestiques avant de réintroduire l’eau épurée dans le milieu naturel.

D’autres ont pu découvrir un ouvrage singulier : le canal de Saint Martory, long de 71 km et alimenté par la Garonne, il concilie différents usages indispensables dans les coteaux de l’ouest toulousain grâce au développement d’un important réseau secondaire de 330 km : irrigation des champs, production d’eau potable, soutien d’étiage, production d’électricité, alimentation de lacs…

Un troisième groupe est parti à la rencontre de Thomas et Florian, deux maraîchers qui pratiquent l’agroécologie notamment le travail du sol car un sol riche en matière organique permet de diminuer le besoin en eau des cultures et les engrais.

Face aux enjeux du changement climatique et à la raréfaction de l’eau, l’adaptation des pratiques agricoles est nécessaire, le développement de l’agroécologie favorise cette transition.

Véritable espace préservé, la Réserve Naturelle Régionale Confluence Garonne-Ariège joue un rôle essentiel pour la ressource en eau et la biodiversité. Aux portes de Toulouse et de son agglomération galopante, ce « poumon vert » rend des services très utiles comme la régulation de l’eau avec ses zones d’expansion des crues et la purification naturelle de l’eau (80% de l’eau consommée par les toulousains vient de cette zone). Mais cet espace est à protéger et à entretenir, et nos jeunes se sont portés volontaires pour une action éco-citoyenne sur la réserve : arracher les Renouées du Japon, plante exotique envahissante, qui colonisent les berges de la Garonne et empêchent les essences locales, qui retiennent les berges par leurs racines, de se développer.

Cette journée s'est terminée par l’arrivée en kayak à la prairie des filtres, au Village de l’eau de Toulouse, où une quinzaine de partenaires ont sensibilisé petits et grands aux enjeux de l’eau de façon pédagogique et ludique.  

Voir le détail et les médias de la journée

QUATRIÈME JOUR : ENTRE 2 MÉTROPOLES, LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE ET L'EUROPE  

Continuité écologique / coopération européenne / Directive Cadre sur l'Eau (DCE) / gouvernance de l'eau  

Journée studieuse au départ de Toulouse pour relier Bordeaux. Premier point d’étape et pas des moindre : la découverte en exclusivité, avant inauguration, de la rivière de contournement du barrage de Malause ! Cet ouvrage exemplaire long de 450 m est le plus grand ouvrage de franchissement piscicole de France. En restaurant la continuité écologique, les poissons migrateurs peuvent remonter les eaux depuis l’océan (sur ce territoire on dénombre 7 grands migrateurs).

C’est à la Maison de l’Europe à Agen que nos jeunes aventuriers ont pu débattre de la citoyenneté européenne. Points de vue croisés enrichissants venant de ces jeunes aux nationalités européennes différentes (Allemagne, Espagne, Suisse, Pays-Bas, France).

Odyssy 2022 est un événement labellisé de la présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE), un symbole fort qui rappelle que l’adaptation au changement climatique et la préservation de la ressource en eau et du littoral est l’affaire de tous et ne connait pas de frontière.

Découverte du fonctionnement des institutions pour clôturer cette journée : conférence au Village de l’eau de Bordeaux en présence de Benoît Biteau, député européen suivi d’une réception à huit clos à la Mairie de Bordeaux avec Laurent Guillemin, adjoint au maire chargé de la sobriété dans la gestion des ressources naturelles.  

Voir le détail et les médias de la journée

CINQUIÈME JOUR : ARRIVÉE À L’OCÉAN ET PLAIDOYER POUR L'EAU !  

Préservation des milieux aquatiques / lien terre-mer / devenir acteurs du changement  

Cette dernière journée fut riche en expériences, en émotions et en partages. Nos jeunes aventuriers ont navigué sur la Leyre (rivière aux arbres feuillus qui forment une voute au dessus de l’eau), puis ont remis leurs engagements pour l'eau à Alain Rousset, président de Comité de bassin Adour-Garonne.

« L’eau vitale » c’est ainsi qu’ils nomment la ressource à usage prioritaire, pour satisfaire les besoins humains et naturels (eau potable, eau pour l’alimentation et eau pour la biodiversité). Pour nos jeunes explorateurs devenus ambassadeurs de l’eau, ce plaidoyer c’est 8 engagements forts et un slogan « 5 jours à Odyssy. 5 jours pour comprendre, 5 jours pour témoigner. Et toute une vie pour agir ».

Le grand final d’Odyssy 2022 a eu lieu en haut de la dune du Pilat avec une vue imprenable sur l'océan !

Voir le détail, les médias de la journée et les 8 engagements pour l'eau