Le bassin du Lot

Publié le 05/10/2020

Le bassin du Lot s’étend aux extrémités orientales du bassin Adour-Garonne. Majoritairement rural, il est aussi riche de contrastes entre vignes, massifs forestiers et villages médiévaux.

Le bassin du Lot en chiffres

Bon état des cours d’eau en 2019 : 67,5 %
Superficie : 12 000 km²
Population : 380 000 habitants (2019)
Densité : 32 hab/km²
Principales agglomérations : Cahors, Figeac, Villeneuve-sur-Lot, bassin de Decazeville
Pourcentage des départements couverts par le bassin : Aveyron 32 %, Cantal 35 %, Dordogne 2 %, Lot 51 %, Lot-et-Garonne 25 %, Lozère 48 %.
Principaux cours d’eau : le Lot (480 km de linéaire) et ses principaux affluents, la Truyère (170 km), le Célé (101 km), la Colagne et le Dourdou.
Masses d’eau : 299

Le contexte géographique

Très longue rivière de plus de 480 km, le Lot prend naissance dans le Mont Lozère au sud du Massif Central et traverse cinq départements jusqu’à sa confluence avec la Garonne à Aiguillon.
Le Lot marque profondément les paysages traversés, depuis les zones humides et les tourbières de l’Aubrac et de la Margeride en amont, jusqu’aux méandres qui le caractérisent à la traversée des causses du Quercy par exemple.
L’agriculture est présente de l’amont (élevage, exploitation forestière) à l’aval (vigne, arboriculture) avec l’industrie agroalimentaire associée (laiteries, salaisons, conserveries, châteaux et coopératives viticoles). L’industrie mécanique (Decazeville, Figeac) caractérise aussi le bassin avec d’autres activités particulièrement liées à l’eau comme : 

  • la production hydroélectrique,
  • le tourisme rural (sites patrimoniaux, milieux naturels remarquables),
  • les activités récréatives et sportives liées à l’eau (pêche, plaisance, baignade, canoë-kayak).

Bassin du Lot

Le saviez-vous ?

Le bassin du Lot présente la meilleure qualité des eaux du bassin Adour-Garonne avec déjà 67,5% des masses d’eau superficielles en bon état (2019).

Les enjeux du bassin du Lot

La préservation de l'eau

La qualité des eaux est étroitement liée à la préservation des nombreuses zones humides situées en amont du bassin. Le bon fonctionnement de ces milieux aquatiques conditionne de nombreux usages : production d’eau potable, élevage, pêche et tourisme.
Plus en aval, la qualité des eaux du Lot devient tributaire du bon état des eaux souterraines karstiques et donc de la maîtrise des pollutions ponctuelles ou diffuses que peuvent subir ces aquifères particulièrement vulnérables.

Gestion quantitative : du soutien d'étiage aux crues

La bonne coordination à l’échelle du bassin permet : 

  • d’assurer le soutien d’étiage sur tout l’axe Lot, 
  • de satisfaire les besoins dans la vallée du Lot en aval, notamment pour l’irrigation dans un principe de solidarité amont-aval.

Le bassin du Lot est également marqué par de fortes crues touchant les principales agglomérations riveraines (Mende, Espalion, Cahors). Celles-ci justifient le déploiement d’un programme d'action et de prévention des inondations par l’établissement public territorial de bassin, le syndicat mixte du bassin du Lot.

Les effets du changement climatique

+ 2 à 2,5 °C d'augmentation

-30 % du débit des rivières

- 5 à -15 % de précipitations

  • Assecs plus longs et prononcés sur les petits cours d’eau et tarissement de sources en montagne pouvant impacter la production d’eau potable et l’abreuvement du cheptel,
  • Tendance à l’assèchement progressif des zones humides affectant la biodiversité et modifiant profondément les paysages
  • Réchauffement de la température des eaux, baisse généralisée des débits, concentration des nutriments et accroissement du risque d’eutrophisation.

Alors que ses eaux présentent aujourd’hui relativement peu de dégradations, le bassin du Lot se trouve paradoxalement très exposé aux effets du changement climatique, en particulier en amont. La bonne adaptation des pratiques et des usages sera déterminante pour le maintien des activités économiques très dépendantes de la ressource en eau comme l’élevage en amont et les cultures irriguées à l’aval. Cette transition ne pourra s’opérer qu’en s’appuyant sur une solidarité accrue entre tous les usagers du bassin du Lot.

Contacts

Contact délégation

Garonne Amont

Aveyron, Gard, Lot, Lozère : 
Rue de Bruxelles - Bourran - BP 3 510
12035 Rodez Cedex 9
Tél. : 05 65 75 56 00

Ariège, Aude, Haute-Garonne, Gers, Hérault, Tarn, Tarn-et-Garonne :
97 rue Saint Roch
CS 14407 - 31405 Toulouse Cedex 4
Tél. : 05 61 43 26 80