• Usages de l'eau
  • Biodiversité
  • Changement climatique
  • Qualité de l’eau

Etudes, recherche, innovation

Publié le 07/01/2021

L'ambition de disposer d'un socle de connaissances solide sur les milieux aquatiques, les ressources et les enjeux futurs posés au territoire d'Adour-Garonne, est plusieurs fois rappelée dans le SDAGE.
L’objectif ? Pouvoir s'appuyer sur ces connaissances pour évaluer, comprendre, expliquer et mieux décider. Les études menées, les travaux de recherche soutenus mais aussi les projets innovants appuyés par l'Agence s’inscrivent dans cette perspective.

exposition projet REGARD

Des connaissances et de l’innovation pour éclairer les enjeux du bassin

Face aux enjeux posés par les changements globaux sur la ressource en eau et les milieux aquatiques, le renforcement des connaissances ainsi que l’information et la sensibilisation des décideurs apparaissent stratégiques. Les connaissances scientifiques constituent le fondement d’un diagnostic partagé, lui-même préalable à la définition des politiques publiques de l’eau, de moyen et long termes. Les études et recherches ont pour objectif de renforcer les connaissances permettant d’adapter les modes de gestion et de suivi, et d’anticiper les évolutions relatives au domaine de l’eau.

 

 Renforcer la connaissance pour réduire les marges d’incertitudes, permettre l’anticipation et l’innovation » est un des principes fondamentaux du SDAGE.

 

 

A ce titre, l’agence réalise des études et soutient des projets de recherche à visée opérationnelle. Les objectifs poursuivis sont clairs :

  • mieux connaître l’état et le fonctionnement des milieux aquatiques
  • comprendre les pressions, anthropiques et climatiques et anticiper les évolutions
  • identifier les priorités et adapter les modes de décision, de gestion et d’action
  • faire connaître et informer le public et les décideurs.

 

L'innovation, quant à elle, vise à :

  • anticiper les évolutions relatives aux domaines de l’eau
  • explorer et tester de nouvelles solutions pour répondre aux enjeux actuels et futurs, notamment au changement climatique
  • orienter et optimiser les futures interventions de l’Agence en contribuant au développement de solutions plus durables, moins couteuses, plus efficientes

Elle permet de contribuer à un partage d’expérience et à la diffusion des connaissances et des bonnes pratiques, afin de favoriser le déploiement des innovations les plus pertinentes sur le bassin Adour-Garonne.

L’innovation peut concerner un nouvel outil, une nouvelle méthode, un nouveau procédé, une nouvelle organisation, une nouvelle filière, une nouvelle gouvernance, etc. Elle s’applique aux différentes thématiques d’action de l’Agence et peut recouvrir des champs divers tels que des innovations technologiques, sociales, méthodologiques, ou organisationnelles.

Des aides aux études générales, à la recherche et à l’innovation

En complément des études qu’elle mène en propre, l’agence aide financièrement les projets de recherche et les démarches innovantes correspondants aux objectifs de son programme d’intervention. Sa politique en matière de R&D et d’innovation s’inscrit en cohérence avec l’action nationale pilotée par l’OFB. Les opérations soutenues par l’Agence doivent répondre à des enjeux spécifiques au bassin Adour-Garonne en contribuant aux orientations du SDAGE et alimentant le plan d’adaptation au changement climatique du bassin Adour-Garonne (PACC). L’enjeu du changement climatique mérite en particulier une gouvernance renouvelée et c’est dans cet esprit qu’a été créée l’Entente pour l’eau du bassin Adour-Garonne, associant le Comité de Bassin, les Régions Occitanie et Nouvelle Aquitaine et l’Etat. Cet engagement politique inédit s’est doté d’une feuille de route axée sur 5 priorités, pour lesquelles des travaux de recherche pourront être conduits :

  • Accompagner un plan d’économies d’eau
  • Développer les mesures fondées sur la nature comme la restauration des zones humides
  • Optimiser les réserves en eau existantes et mobiliser des ressources supplémentaires
  • Soutenir l’émergence de nouvelles pratiques en s’appuyant sur les acquis de la recherche
  • Lutter activement contre l’artificialisation et l’érosion des sols

Les études et la recherche appliquée

L’intervention financière de l’agence couvre le domaine de l’acquisition, le transfert de connaissance et la valorisation qu’il s’agisse d’études générales, de recherche appliquée, de prospective ou d’expertise et d’évaluation scientifique. L’accompagnement scientifique est sollicité sur des besoins opérationnels et sur le transfert de résultats et la priorité est donnée aux projets pluridisciplinaires.

Consultez les conditions d’attributions des aides  ou adressez un dossier de demande de subvention : 11ème programme d'intervention.

L’innovation

L’Agence soutient des projets innovants, associant acteurs publics et privés (collectivités, entreprises, associations, laboratoires de recherche), apportant une réponse concrète et durable à un ou des enjeux du bassin. Les projets que l’Agence peut accompagner doivent être relativement matures, ciblés sur l’expérimentation de l’innovation avant son déploiement à large échelle ou sa commercialisation. Ces projets pourront prendre la forme de prototypes sur le terrain, de démonstrateurs, d’installations pilotes, visant à développer et évaluer en conditions réelles les performances de l’innovation. Ces actions pourront être menées en concertation avec les partenaires locaux tels que les Régions (Stratégies Régionales d’Innovation), les Pôles de compétitivité, l’ADEME, les Métropoles, etc., en saisissant les opportunités et initiatives locales.

 

contact

Direction des Interventions et de l’Expertise Eaux et Milieux

Service Industrie et Innovation
90 rue du Férétra – CS 87801
31078 TOULOUSE Cedex 4

De multiples voies de valorisation

L'Agence valorise les études qu’elle réalise ou finance afin de porter à connaissance les avancées scientifiques et techniques utiles pour le bassin.

Toutes les études, qu’elles soient portées par l’Agence ou réalisées par des partenaires auxquelles elle apporte une aide financière, sont diffusées et valorisées sur le portail documentaire Adour-Garonne.

Ce portail, créé et géré par l'Office International de l'Eau (OIEau) avec l'appui financier de l’Office français de la biodiversité (OFB), donne accès à plus de 87 000 références bibliographiques sur les thématiques portant sur l'eau, les milieux aquatiques et la biodiversité. A destination de tout public, il met à disposition  plus de 57 000 documents, rapports et études consultables en texte intégral et téléchargeables.

Souvent Les études à maitrise d’ouvrage Agence font en complément l’objet de publications synthétiques, mieux adaptées à tout public et consultables via la liseuse Calaméo.

 

En complément, pour promouvoir les résultats de la recherche et les opérations innovantes face aux effets du changement climatique, l’Entente pour l’eau du bassin Adour-Garonne a créé une plateforme des bonnes pratiques.

Pour en savoir plus : Découvrez les dernières études publiées ou cherchez de la documentation par thème

Pour aller plus loin

Etude du Projet MUSES

Projet MUSES: Modélisation urbaine de séparation des effluents à la source pour un traitement et une valorisation des ressources

Le projet MUSES (modélisation urbaine de séparation des effluents à la source) a permis d'évaluer à partir de la modélisation, différents scénarios pour de nouveaux modes de gestion des eaux usées à l'échelle d'un quartier, avec pour objectif une meilleure valorisation et une minimisation des impacts environnementaux. Les séparations à la source de l'urine et des eaux noires ont été analysées, avec pour but d'intégrer toutes les problématiques liées à cette nouvelle gestion,  par une approche systémique sur les quartiers urbanisés. A partir d'un outil d'aide à la décision, ce travail a contribué à l'évaluation des forces et faiblesses des scénarios de séparation à la source par rapport à une solution centralisée et sans séparation. L'évaluation s'est basée sur les impacts environnementaux étudiés par une analyse de cycle de vie, sur les aspects économiques de ces solutions et enfin sur les freins et leviers actuels pour l'implémentation de ces solutions. Résultats obtenus et explications. Conclusion.

2020 - BESSON M - BERGER S - DESCAMPS E - PAUL E - SPERANDIO M - AEAG - SOLAGRO - INSA TOULOUSE - INRA - TOULOUSE BIOTECHNOLOGY INSTITUTE (BTI) - UNIVERSITE FEDERALE DE TOULOUSE MIDI PYRENEES - O AG 34143/1-2 - Accès aux documents  
 

La Garonne, un espace enévolution pourles poissons migrateurs Synthèse des connaissances pour une politique de gestion coordonnée

LA GARONNE : Un espace en évolution pour les poissons migrateurs, synthèse des connaissances pour une politique de gestion coordonnée

Abondamment illustrée d’iconographies et de graphiques, cette nouvelle synthèse publiée par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne dresse un bilan des connaissances pour une politique de gestion coordonnée du fleuve Garonne et des différentes espèces de poissons migrateurs identifiées. Cette synthèse fait partie de l’étude « Etat écologique de la Garonne et son impact sur les populations de poissons migrateurs : espèces piscicoles et analyses systémiques ».
2020 - AEAG - O AG 33863/7 : Accès à la synthèse - Accès à l'étude intégrale

SYNTHÈSE  DE L’ÉTAT  DES LIEUXBASSIN ADOUR-GARONNE

SDAGE ADOUR-GARONNE ET PDM – PERIODE 2022 – 2027

L’actualisation de l’état des lieux du bassin Adour-Garonne et l’identification des enjeux du bassin constituent la première étape pour la préparation de la mise à jour du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) et de son Programme de mesures associé (PDM) pour la période 2022 – 2027. Cette actualisation permet d’identifier les territoires et les domaines sur lesquels des actions sont à engager pour atteindre ou maintenir le bon état des eaux. Elle permet d’informer le public et les acteurs de l’eau sur les principales pressions anthropiques s’exerçant sur le bassin et leurs impacts sur l’état des eaux.

2020 - AEAG – Comité de Bassin Adour-Garonne - O AG 34057/1-12 : Accès aux documents

PROJET PHYPAT Réponses physiologiques aux stress multiples et conséquences pour les interactions hôte-pathogènes chez les poissons

PROJET PHYPAT : Réponses physiologiques au stress et conséquences pour les interactions hôte-pathogènes chez les poissons

Le projet PHYPAT, a pour vocation de caractériser les effets des stress environnementaux liés aux activités humaines sur les poissons d'eau douce du bassin Adour-Garonne. Afin de mieux comprendre la variabilité de réponses aux stress environnementaux chez les poissons, cette étude s’est appuyée sur différentes approches pluridisciplinaires à l’interface entre l’écotoxicologie, l’écophysiologie et la biologie évolutive. Résultats et discussion.

2020 - JACQUIN L. & COTE J. - Laboratoire Evolution & Diversité Biologique EDB - Université Toulouse 3 Paul Sabatier -  CNRS -  IRD - AEAG – O AG 34033 : Accès à l’étude

REMPAR micropolluants

PROJET REMPAR : Réseau de suivi et d'expertise des micropolluants du Bassin d'Arcachon : période de 2014 à 2019

Le Réseau REMPAR (réseau de suivi et d'expertise des micropolluants du Bassin d'Arcachon) a mené un plan d'actions sur la période de 2014 à 2019, en vue de comprendre et de réduire l'empreinte en micropolluants sur le Bassin d'Arcachon par des traitements adaptés ou des mesures de réduction à la source. Animé par le SIBA (Syndicat Intercommunal du Bassin d'Arcachon), le réseau REMPAR a réuni professionnels, scientifiques, responsables locaux et de nombreux partenaires dont l'agence de l'eau, autour de ce projet. Synthèse des résultats et perspectives.
2020 - Cote AEAG : GAR-ATL 33947/1-11 : Accès à l'étude
 

REGARD REduction et Gestion des micropolluAnts sur la métropole borDelaise

PROJET REGARD : Réduction et gestion des micropolluants sur la métropole bordelaise - 2014 à 2018

Le défi relevé par le Projet REGARD (Réduction et gestion des micropolluants sur la métropole bordelaise) est de proposer une vision globale et intégrée des flux de micropolluants identifiés, à l'échelle d'un territoire urbain en développement : la métropole de Bordeaux (Gironde). Ce projet de recherche a pour objectif d'aider la collectivité à déterminer la meilleure stratégie de lutte contre les pollutions, afin de lui permettre l'atteinte des objectifs de la DCE (Directive Cadre Eau). Il s'est déroulé sur la période de 2014 à 2018.
2020 - Cote AEAG : GAR-ATL 33917/1-6 : Accès à l'étude

Vous allez aimer