Liens de partage
  • Biodiversité
  • Changement climatique
  • Collectivités
  • Qualité de l’eau

Un espace préservé au coeur de l'agglomération toulousaine

Publié le 24/06/2022

Aux portes de Toulouse, la Réserve naturelle régionale (RNR) Confluence Garonne-Ariège apporte des services plus qu’utiles dans un bassin de population en constante croissance démographique. Exploration d’un espace remarquable à préserver, sur fond d’enjeux environnementaux et de protection de la ressource en eau.

Réserve Naturelle confluence Garonne-Ariège

Portet-sur-Garonne : échange de bons procédés entre la nature et l’homme

Aide la nature, la nature t’aidera. Si un lieu illustre bien la notion de services rendus par la nature, c’est bien la RNR Confluence Garonne-Ariège, qui s’étend sur plus de 579 ha, sur le territoire de 11 communes, aux portes de Toulouse. Créée en 2015, la RNR est gérée par l’association Nature en Occitanie.

Zone de confluence, et de biodiversité

Vidéo « Quand Ariège rencontre Garonne »

Comme son nom l’indique, la RNR est située à la rencontre de deux cours d’eau majeurs pour le Grand Sud-Ouest : l’Ariège et la Garonne. Une situation géographique qui explique en partie la décision de protéger ce site exceptionnel, prise en 2015 avec son classement, et l’élaboration d’un plan de gestion partagé par les acteurs de réserve, organisé autour de 4 grands axes :

  • La préservation et la restauration du patrimoine naturel caractéristique du territoire 
  • L’identification de la Réserve naturelle comme support pédagogique, éducatif et scientifique 
  • La conservation et l’affirmation de l’identité du territoire 
  • La promotion de sa gouvernance partagée. 

C’est que “les confluences sont des zones très riches d’un point de vue biologique”, explique Mathieu Orth, conservateur de la RNR, et salarié de l’association Nature en Occitanie.  Alluvions déposées par les cours d’eau qui enrichissent les sols à proximité, débordements réguliers - et organisés, voir ci-dessous - qui favorisent la création de nombreuses zones humides, tout ici est propice à la vivacité écologique de la zone. Au sein de cette dernière, ont été recensés près de 900 espèces animales, 750 de plantes à fleurs et près de 250 mousses, lichens et champignons.

À ce jour, car de nombreuses espèces restent potentiellement - encore - à découvrir dans cette zone.

Des services vitaux pour l’homme

Sur le plan de l’eau, la RNR joue également un rôle essentiel pour la population de cette zone. “Quasiment 80 % de l’eau consommée par les Toulousains est produite sur le territoire de la RNR”, explique Mathieu Orth. De par ses caractéristiques structurelles, la zone agit comme un immense réservoir capable de restituer de l’eau, notamment en période d’étiage, et de filtre naturel pour dépolluer la ressource en eau, avant sa production et son renvoi dans les réseaux d’eau potable du secteur.

Autre danger dont nous protège la RNR dans ce territoire : les inondations. Avec ses débordements naturels, qui font également l’objet d’initiatives pour les préserver et les optimiser, la réserve naturelle est une zone tampon qui limite fortement le risque de submersion pour les zones urbaines et périurbaines du secteur. “Les espaces naturels [de la RNR] accueillent ces inondations avant que cela ne déborde en ville”, résume Mathieu Orth.

Un espace remarquable donc, qui gagne à être connu et visité. L’équipe d’animation vous y attend nombreux, mais aussi respectueux et conscients de ce que vous devez à la nature. C’est-à-dire beaucoup.

Vidéo « Aux portes de Toulouse, la nature rend des services utiles »

Les Solutions fondées sur la Nature pour s'adapter au changement climatique

Les Solutions fondées sur la Nature trouvent de nombreuses applications dans le domaine de la gestion de l’eau...

... qu’il s’agisse d’en préserver la qualité ou de réduire les risques naturels inhérents (inondations, ¤¤crues¤¤ ou sécheresse) tout en préservant la biodiversité.

Plus particulièrement, les zones humides nous rendent de nombreux services :

  • Stockage et régulation de l'eau
  • Purification de l'eau : filtre naturel, stockage du carbone. L'épuration naturelle permet une économie de 2 000 € par hectare et par habitant.
  • Réservoir de biodiversité : 19 000 espèces dépendent des zones humides dont 50% des oiseaux.

 

Les zones humides

Des éponges naturelles

1m2 de zone humide = jusqu'à 1000 litres d'eau stockée

Vous allez aimer