• Usages de l'eau
  • Changement climatique
  • Collectivités
  • Consommation de l'eau

Les économies d'eau

Publié le 28/07/2021

L’eau est essentielle à la vie. Elle alimente la nature et les espèces, elle coule de nos robinets, elle nous permet de nous hydrater, de nous laver, elle est indispensable à la production de tous nos biens, des aliments et de notre énergie.

Le climat change, les périodes de sécheresse se succèdent et entrainent une diminution de la quantité d’eau douce disponible…

Mais alors comment faire pour préserver la ressource en eau et la partager entre les différents usages ?

S’adapter au changement climatique en transformant nos pratiques pour améliorer la résilience des milieux

Dans les années à venir, le bassin Adour-Garonne sera le territoire de l’Hexagone le plus exposé au changement climatique, avec notamment une diminution attendue du débit dans les rivières de -20 à -40 %.

Que ce soit au niveau industriel, agricole, de la commune ou au niveau individuel, les efforts d’économie de la ressource doivent être une préoccupation quotidienne.

Pour faire face à la multiplication des épisodes de sécheresse, l’agence de l’eau agit sur différents leviers, notamment :

  • les économies d’eau,
  • la protection des zones humides,
  • le désimperméabilisation, l’aménagement des bassins versants et l’agroécologie, en vue de ralentir les ruissellements et favoriser l’infiltration des eaux dans le sol,
  • l’évolution des pratiques et filières agricoles vers l’agroécologie et des systèmes plus résilients en eau,
  • l’amélioration de la gestion des réserves d’eau existantes et la création de nouvelles.

Ces actions sont menées en lien avec les acteurs locaux pour accompagner les changements de comportements, optimiser et réduire les consommations de tous les usagers tout en sécurisant les priorités sanitaires, économiques et environnementales : l’eau potable, la nature et la biodiversité, la vie économique.

    Tout le monde parle d'économie d'eau...

    Mais

    quelle est la consommation réelle d'une famille ?

    Cela dépend bien entendu du nombre de personnes.
    On compte en moyenne pour les usages suivants, selon qu'il y a ou non des équipements hydro économes :

    50 à 80 litres par douche de 3 à 8 minutes
    150 à 200 litres par bain
    3/6 à 12/15 litres par chasse d'eau 50 à 100 litres pour le lave linge
    15 à 80 litres pour le lave vaisselle. Mais le lave vaisselle "nouvelle génération" (13 à 15 litres) reste plus économe que le lavage à la main (15 à 17 litres pour une vaisselle à la main d'un repas de trois personnes, à comparer à 13 à 15 litres pour la vaisselle de trois repas de trois personnes avec un lave vaisselle- jusqu'à 20% d'économie quand on équipe chaque robinet d'un "mousseur".

    Au total, on estime qu'une famille "économe" consomme 95 m3/an
    alors qu'une famille "normale" en consomme 155 m3.

    Quels gestes pour diminuer la consommation d'eau à la maison ?

    Plusieurs gestes éco-responsables peuvent s'avérer très efficaces et participent à préserver des quantités importantes d’eau :

    • La chasse aux fuites (robinet, chasse d'eau) en changeant les joints défectueux.
      Un robinet qui goutte fait perdre 35 000 litres d’eau par an, une fuite de chasse d’eau fait perdre 220 000 litres d’eau par an.
    • Préférer la douche (40 à 60 l d'eau) au bain (150 à 200 litres),
      Une douche de 4 minutes permet une économie de 130 litres d’eau à chaque douche.
    • Equiper sa robinetterie de systèmes hydro économes (réducteurs de débits, mitigeurs, mousseurs, douchettes à faible débit, ...),
    • Couper l'eau du robinet, notamment quand vous vous brossez les dents ou quand vous vous rasez,
    • Arroser « à la fraîche » et économiser 6 litres d’eau par m² arrosé.
    • S'équiper de chasse d'eau à double commande (3 à 6 litres contre 6 à 12 litres pour une chasse ordinaire),
    • Choisir des appareils d'électroménager économes en eau (lave vaisselle et lave linge classe A++++ à privilégier), faire fonctionner vos appareils en pleine charge ou utiliser la touche demi-charge,
    • Récupérer l’eau de pluie pour arroser les plantes et son jardin
    • Laver sa voiture avec modération (dans une station de lavage, un lavage ne nécessite que 50 à 60 litres d’eau, le lavage à domicile état interdit)

    L'eau dans notre quotidien

    L'eau est partout !
    Les objets et aliments consommés quotidiennement contiennent de l'eau.

    Ils ont une "empreinte eau" qui représente la quantité totale d'eau douce utilisée pour leur conception, transformation et transport.

    • 1 kg de sucre de canne = 1 700 litres d’eau
    • 1 kg de sucre de betterave = 900 litres d’eau
    • 1 tasse de café = 140 litres d’eau soit 2 douches
    • 1 tomate = 13 litres d'eau soit 1 programme de lave vaisselle
    • 1 baguette = 155 litres d'eau soit 1 bain
    • 1 hamburger = 2 900 litres d’eau
    • 1 pizza Margarita = 1 200 litres d’eau
    • 100 g de bœuf = 1 500 litres d’eau
    • 100 g poulet = 430 litres d’eau
    • 1 kg pâtes = 1 849 litres d’eau

    Ne plus jeter chacun 20 kg d’aliments encore consommables par an, c’est ne plus gaspiller l’eau qui a servi à les produire.

    Un produit importé peut participer à la pénurie d’eau subie par la population du pays producteur

    • 1 jean en coton = 11 000 litres d’eau soit la consommation d'eau dune famille de 4 personnes pendant 1 mois
    • 1 tee-shirt = 2 000 litres d'eau soit l'arrosage d'un jardin de 100 m2 pendant 1 an
    • 1 kg d’oranges = 560 litres d’eau

    Privilégier l’eau du robinet à l’eau en bouteille : Sachant qu’il faut 1,5 litres pour produire une bouteille en plastique vide d’un litre d’eau et le processus d’embouteillage est lui-même grand consommateur d’eau.
    1 litre d’eau embouteillée requiert environ 2 à 3 litres d’eau supplémentaires…

    Préférer l’eau du robinet c’est aussi plus écologique qu'utiliser des bouteilles d’eau.

    Sources : En Immersion/Les agences de l'eau - CIeau

    Le prix de l'eau potable

    L’eau potable à vos robinets a un coût variable selon les communes.

    Le prix des services de l'eau se décomposent en 3 parties :

    • La production d’eau potable (en moyenne 38% de la facture).
      Elle englobe les investissements, la maintenance des installations et l’exploitation des usines (captage et pompage à la source, traitement et contrôle de la qualité de l’eau, distribution jusqu’aux consommateurs.
       
    • La dépollution des eaux usées ou assainissement (en moyenne 39% de la facture).
      Elle englobe la collecte des eaux usées, leur transport, le stockage, le traitement en station d’épuration et enfin le retour dans le milieu naturel.
       
    • Les taxes et redevances (en moyenne 23% de la facture).
      Elles sont destinées aux établissements publics comme l'agence de l'eau Adour-Garonne, servent à financer les investissements en faveur de l’eau (protection des ressources, travaux de modernisation des collectes, système de dépollution, etc.). À cette partie se rajoutent différentes taxes, dont la TVA.

    Le saviez-vous ?

    Le prix moyen de l’eau dans le bassin Adour-Garonne est de 4,19€ TTC/m3

    Même si l’eau potable est un produit bon marché pour la boisson comparé aux eaux de source ou minérales, la facture d’eau représente une dépense de l’ordre de 503 € par an pour un foyer consommant 120 m3 dans l’année.

    Economiser 30 à 40% d’eau à confort égal, en diminuant d’autant ses factures d’eau et de 5 à 10 % ses factures d’énergie : c’est possible !

    Comparez les consommations de ces deux familles… A laquelle ressemblez-vous ?

    Consommation eau annuelle
    Utilisation de l'eau Famille gaspi Famille éco
    WC 25 m3 soit 104.75 € 15 m3 soit 62.85 €
    Lave linge 20 m3 soit 83.30 € 4 m3 soit 16.76 €
    Salle de bain 75 m3 soit 314.25 € 55 m3 soit 230.45 €
    Cuisine/lave vaisselle 25 m3 soit 140.78 € 15 m3 soit 62.85 €
    Jardin 5 m3 soit 20.95 € -
    Fuites 5 m3 soit 20.95 € -
    TOTAL 155 m3 soit 649.45 € 89 m3 soit 372.91 €

    Prix moyen de l’eau potable dans le bassin Adour-Garonne : 4,19€

     

    Pour aller plus loin

    Partager l’eau entre les territoires et les usagers pour faire baisser la pression des prélèvements

    Le partage et l’amélioration de la gestion de la ressource en eau sont des éléments centraux de la politique de l’eau sur le bassin afin d’assurer l’approvisionnement en eau potable en quantité et en qualité suffisante pour tous les usages.

    L’objectif est de rétablir durablement l’équilibre quantitatif des rivières et des eaux souterraines en période d’étiage pour le :

    • partage selon les usages (domestique, agriculture, loisirs...),

    • partage entre les territoires (amont et aval)

    Dans le grand Sud-Ouest, l'agence de l'eau sensibilise les acteurs du territoire, finance et accompagne les études, les travaux et l’innovation en lien avec les économies d’eau et l’optimisation des usages.

    Aux côtés des collectivités :

    Depuis la distribution de l’eau jusqu’à son utilisation, des volumes importants sont perdus : plus de 20 % des pertes dont dues à des fuites sur les réseaux d’eau potable.
    Ces pertes ont un coût et peuvent augmenter la pénurie en période de sécheresse.

    • Réduire les consommations d’eau (moins d’arrosage des espaces verts, dispositifs hydro économes dans les bâtiments publics, récupération d’eau de pluie, réutilisation d’eau)
    • Lutter contre les fuites (cartographie, suivi, entretien et renouvellement des réseaux d’eau potable
    • Mettre en place des plans de gestion de la ressource en eau

    Découvrir les aides de l'Agence dans le cadre du 11ème Programme

     

    Aux côtés des acteurs économiques et industriels :

    Les économies d’eau permettent de réduire les dépenses d’énergie et de matières premières. Elles peuvent permettre aussi de lutter contre les pollutions, sans pour autant affecter la qualité des produits.

    Dans certains secteurs à forte consommation d'eau comme les laiteries, les brasseries ou les teintureries, la mise en place de technologies propres permet de réduire la demande en eau et de limiter les coûts d’épuration.

    • Cartographier les usages de l’eau et les rendre plus efficaces au niveau des processus de production
    • Réduire les prélèvements en eau (arrêt automatique des pompes, nettoyage
      à sec...)
    • Utiliser les eaux pluviales
    • Réutiliser l’eau

    Découvrir les aides de l'Agence dans le cadre du 11ème Programme

     

    Aux côtés des agriculteurs :

    • Réduire les besoins en irrigation en adaptant les variétés cultivées et les modes de culture aux conditions climatiques du territoire
    • Optimiser les systèmes d’irrigation avec la mise en place de technologies modernes et efficientes permettant de réaliser de réelles économies d’eau
    • Changer les pratiques
    • Créer des réserves de substitution, dans certains cas

    Découvrir les aides de l'Agence dans le cadre du 11ème Programme

     

    Auprès des citoyens avec les partenaires que sont les collectivités et les associations :

    • Informer, sensibiliser et encourager les pratiques plus responsables.

    Découvrir les aides de l'Agence dans le cadre du 11ème Programme

    Exemple d'actions pour économiser l'eau

    Le Canal de Saint-Martory dessert en eau brute un secteur situé en rive gauche de la Garonne et s’étend de Saint-Martory à Toulouse. Long de 71 km, il constitue un vecteur d’eau primordial pour une très grande partie du Département de la Haute-Garonne.

    Une étude d’optimisation de la gestion dynamique du système de Saint-Martory (2011-2012) a permis de dresser un plan d’actions pour répondre aux enjeux d’économies d’eau de ce territoire.
    Depuis, plusieurs actions ont été mises en œuvre afin de réduire les fuites du canal et en améliorer la gestion :

    • Disposer d’une meilleure connaissance du fonctionnement hydraulique de l’ouvrage (entrée et sorties).
    • Mieux gérer la ressource grâce à des outils d’exploitation et d’aide à la décision (supervision et commande par télégestion, utilitaires de calcul, bilan hydrologique, bilan des consommations)
    • Travaux visant à réduire les fuites et le débit de prélèvement, à modifier les écoulements dans le canal principal afin d’optimiser la fourniture d’eau.

    Le coût total de l’opération est de 2,1 M€, accompagnée financièrement par l’agence de l’eau à hauteur de 70%.

    En savoir plus sur ces actions ICI

    Sources : En Immersion / Les agences de l'eau