Une agence, des actions

Publié le 29/10/2020

Acteur incontournable de la mise en œuvre des politiques publiques nationales et européennes de l’eau, l’Agence est aussi au cœur de l’action sur les territoires. Elle a une fine connaissance des données sur l’eau et contribue fortement à planifier les actions à la bonne échelle de territoire, en leur apportant ensuite des moyens de financement.

Un levier d’action financier

L’agence de l’eau perçoit des redevances payées par tous les usagers (acteurs économiques et citoyens). Chaque euro collecté est réinvesti sous forme d’aides financières qu’elle attribue en retour à travers un programme pluriannuel d’intervention. L’Agence aide ainsi les collectivités, les acteurs économiques et agricoles pour lutter contre les pollutions, protéger la ressource et mieux utiliser l’eau disponible. Par ailleurs, elle organise la concertation avec les acteurs locaux, produit et diffuse la connaissance, évalue la politique et développe la prospective dans le domaine de l’eau.

Une approche transversale

L’agence de l’eau développe une politique transversale, devant innerver à toutes les échelles de territoires, afin de contribuer à ses deux grands objectifs :  

  • l’atteinte du bon état pour toutes les eaux du bassin Adour-Garonne,
  • l’équilibre entre ressources disponibles et besoins en eau.

Ses axes d’action sont les suivants :

  • s’adapter au changement climatique pour améliorer la résilience des milieux
  • améliorer la qualité de l’eau (priorité à l’alimentation en eau potable),
  • réduire l’impact des activités humaines sur les milieux aquatiques,
  • assurer les fonctionnalités naturelles des milieux aquatiques,
  • placer l’eau au cœur de l’aménagement des territoires,
  • maîtriser la gestion quantitative des rivières, notamment en été,
  • gérer durablement les eaux souterraines.

Une échelle de temps à moyen et long terme

Les objectifs de l’agence de l’eau sont calés sur les échéances que lui fixe la directive cadre européenne sur l’eau pour l’obtention du bon état des eaux : 2015, 2021 et 2027.
Elle dispose d’outils de planification pour son bassin :

  • un schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE), qui fixe pour six ans les orientations générales, les objectifs et les dispositions à mettre en œuvre ;
  • un programme de mesures (PDM) associé à ce schéma directeur
  • un programme pluriannuel d’interventions : 2019-2024 pour le 11e programme en cours.

Une proximité avec les territoires

L’agence de l’eau dispose d’agents et de moyens sur l’ensemble du bassin Adour-Garonne. Ses délégations territoriales, proches du terrain et des partenaires locaux, sont situées à : 

  • Bordeaux pour la délégation Atlantique-Dordogne et les départements de la Charente, Charente-Maritime, Gironde, Lot-et-Garonne, Deux-Sèvres, Vienne ; 
  • Saint-Pantaléon-de-Larche pour la délégation Atlantique-Dordogne et les départements du Cantal, Corrèze, Creuse, Dordogne, Puy-de-Dôme, Haute-Vienne ;
  • Pau pour la délégation Adour et côtiers et les départements des Landes, Pyrénées-Atlantiques et  Hautes-Pyrénées ;
  • Rodez pour la délégation Garonne Amont et les départements de l’Aveyron, Gard, Lot, Lozère ;
  • Toulouse pour le siège social, ainsi que pour la délégation Garonne Amont et les départements d’Ariège, Aude, Haute-Garonne, Gers, Hérault, Tarn et Tarn-et-Garonne.