Information

  • Agriculture
  • Usages de l'eau
  • Biodiversité
  • Changement climatique

Bassin Adour-Garonne

Rapport 2021 du GIEC sur le réchauffement climatique : il est urgent et vital d'agir

Publié le 22/09/2021

Le changement climatique n’est pas une menace hypothétique, mais une réalité, qui se manifeste chaque jour et dont les effets sont multiples. Les travaux menés, ces dernières années, par des milliers de scientifiques à travers le monde ont été analysés et synthétisés par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

terre et lac assechés par le changement climatique

Rapport du GIEC 2021 - Synthèse et décryptage

Le GIEC, chargé d’évaluer l’état des connaissances sur l’évolution du climat, ses causes et ses impacts, vient de publier le premier volet de son 6ème rapport. Le réchauffement climatique est plus rapide que prévu et ses conséquences nécessitent d’agir, tant pour atténuer le phénomène que pour s’adapter à ces évolutions.

 

Journée scientifique Météo & Climat : Quelles transitions pour l'eau face au changement climatique ?

Décryptage des 3 derniers rapports du GIEC avec un focus sur la ressource en eau.

Visionner le replay ICI

Eau et changements climatiques : paroles de scientifiques

Interview - Eau et réchauffement climatique - Valérie Masson-Delmotte (GIEC)
Interview - Eau et réchauffement climatiques - Jean Jouzel, président de Météo et Climat

Le changement climatique : un enjeu majeur pour le bassin

Depuis plus de 10 ans et plus particulièrement depuis, l’adoption en 2018 du Plan d’Adaptation au Changement Climatique (PACC), l’agence de l’eau contribue à cet enjeu majeur à travers l’ensemble de ses interventions.

Dans les années à venir, le bassin Adour-Garonne sera le territoire de l’Hexagone le plus exposé au changement climatique, avec notamment une diminution attendue du débit dans les rivières de -20 à -40%.

Le comité de bassin Adour-Garonne passe à l’action

Le Comité de bassin Adour-Garonne, présidé par Alain Rousset, adopte en séance plénière à Bordeaux le 15 septembre dernier, un plan de mesures pour sécuriser les usages de l’eau en anticipant le changement climatique. Ce plan prévoit notamment un soutien d’étiage accru par la mobilisation des retenues hydroélectriques.